A Ruinart, 12 000 arbres restaurent la biodiversité

La plus ancienne maison de champagne se projette sans cesse dans l’avenir. Déjà partenaire de la Foire Internationale d’Art Contemporain (Fiac), il se positionne désormais comme un pionnier de la viticulture. Autrement dit, plantez des arbres en bordure des vignes. Dans une zone dominée par les monocultures de raisins, cela ne peut être négligé. Mais l’ambition n’existe pas. L’approche vise à lutter contre le réchauffement climatique, qui a des effets dramatiques sur les plantes et les animaux.

Le sujet est sensible dans la vigne, voyant fleurir, pas quand il y a urgences, actes, débats, rencontres et livres sur le sujet. A la place, Ruinart entend agir concrètement dans son vignoble historique de Tessy (Marne), en plantant du Chardonnay et du Pinot Noir en Montagne de Reims, soit 40 hectares.