Le champagne est-il surestimé ?

Le champagne, qu’il soit fait de pinot noir, meunier ou chardonnay, parfois les trois en même temps est un cadeau qui tente toujours la personne à qui on l’offre. Quel vin a une image plus luxueuse que le champagne ? aucun! Pourtant, la Champagne y tient, à sa sacrée réputation. Sa notoriété, voire sa survie, en dépendent, car il se retrouve parfois en concurrence avec d’autres vins effervescents – Prosecco italien, Cava espagnol, vins effervescents… Ainsi le Champagne fait face ici à un dilemme moderne : Des produits qui privilégient une image d’excellence pour des fêtes individuelles ou collectives, garantissant une qualité luxueuse, ou une consommation banale, jusqu’au plus simple des événements.

Le champagne n’aura peut-être pas l’effet escompté, comme le décrit Théophile Gautier dans “Mademoiselle de Maupin” ce qui est arrivé à son héroïne, lorsqu’elle s’habillait en garçon, buvait du champagne, et partageait sur le lit d’un chevalier d’hôtel : un chevalier plutôt beau, un lit un peu exigu, et une nuit plutôt noire ! Une fille avec quelques coupes de champagne dans la tête ! – Quelle assemblée suspecte ! – Excellent ! Tout cela ne mène qu’au plus honnête des néants. Comme le dit le proverbe gitan, chaque fois qu’un bouchon de champagne saute, une femme rit. Comme nous le savons tous, le champagne est le vin préféré des femmes et a de nombreux points communs avec les femmes. Les femmes qui veulent séduire usent d’un charme semblable à leur pouvoir euphorisant ; leur vivacité, leur spontanéité, leur grâce, n’est-ce pas la bulle elle-même ? Bien sûr, ça baisse, mais l’éclat dure longtemps, prouvant qu’il y a aussi un dynamisme sous-jacent chez beaucoup de femmes, leur enthousiasme, bref et bref, prêt à renaître. Les comparaisons entre les femmes et le champagne sont courantes dans la littérature. Le 10 juillet 1864, les frères Goncourt écrivent dans leur journal pendant leur séjour à Trouville : Les femmes ici, les poupées nerveuses, le champagne dans leurs jupes. Comme l’écrit le Champenois Armand Lanoux, ce vin diabolique est partout, là où les femmes apparaissent, la grande dame ou Lorette, car il a un pacte avec elle, il affirme même que, malgré cet article, le Champagne est un vin féminin. On peut ajouter que la coutume des femmes se décorant rejoint la coutume de décorer les bouteilles de champagne avec de l’or et de l’argent pour les rendre plus désirables et plus admirables, car elles partagent avec la grâce et la beauté des femmes.