Quel verre utiliserez-vous pour le champagne ?

Coupe ? Des coupes trop larges peuvent provoquer la diffusion de CO2. Il ne suffit pas non plus que l’arôme s’exprime. Bref, il dégage des bulles et des arômes, et malgré sa notoriété, il devrait tout de même être interdit.

flûte? La flûte est trop étroite et la concentration en dioxyde de carbone est trop élevée, ce qui favorise les piqûres d’acide carbonique, qui attaque les muqueuses et tue l’arôme.

verre de vin? Il est en effet recommandé de servir le champagne dans un verre en forme de tulipe, voire un verre standard de style Inao, avec une hauteur suffisante pour permettre la formation de bulles, puis de fermer doucement pour accentuer l’arôme. Le verre doit s’adapter confortablement au nez. Comme pour les vins tranquilles, ces verres ovales se marient bien avec les champagnes rosés aux épaules plus larges.

Physiciens et verriers ont même imaginé un verre « idéal » à Reims. Le verre en forme de coquille, nommé Sixty, est incliné à 60° avec les pieds au milieu. Abaissez la hauteur de service, il apporte un maximum de bulles et une nouvelle composante sonore à la dégustation.